Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 06:16

(entendu sur france info, lu dans la presse - le monde, le nouvelobs)

 

 

Encore tout empêtré dans l'affaire Léonarda,

le PS tente en vain d'apaiser l'affaire Samia...

 

La sénatrice Samia Ghali, qui a perdu dimanche la primaire pour Marseille,

met en cause un front PS contre elle,

et critique ouvertement Airault et Hollande.

 

Reçue hier par Harlem Désir,

elle ne paraît pas vraiment résolue à la fermer.

 

Une intervention de l'Elysée pourrait peut-être tout arranger ?

 

 

 

 

hollande amaigri

 

 

 

 

 

 

- Samia pourra continuer à siéger au sénat mais sa famille devra rester à Marseille...

Partager cet article

Repost 0
Published by tartie - dans humour
commenter cet article

commentaires

Pangloss 24/10/2013 11:38


A condition de faire plus d'efforts d'intégration dans le PS.

oribou 23/10/2013 09:50


La guerre des clans continue, maintenant à gauche...

Nom : Tartie

  • : tartie en pâte à modeler cartoon humour
  • tartie en pâte à modeler cartoon humour
  • : cartoons humour et blagues en pate a modeler actualite politique sportive pipole patois local art
  • Contact

Tartie est en galerie place des Vosges

(Je sais, vous n'allez pas me croire)

Mon travail de terre cuite et mes dessins sont exposés

Chez Déborah Chock,

au n°20 de la place des Vosges, à Paris

Cliquez sur les liens en rouge pour voir

Un portait de mes galeristes

Mes sculptures humoristiques

Mes dessins et portraits

Pub illicite, éh !!!

Merci de cliquer ici letempsdescourges.conn

et de laisser le lien ouvert au moins 1 minute

afin que je touche les 79 centimes de rémunération

de mon blog, j'en ferai autant sur le vôtre,

promis !

 

parodie de publicite sur overblog

BONJOUR !!!

Bonjour !

Vous venez d'entrer

sur un blog 100% en pâte à modeler.

Pour savoir qui je suis,

cliquez ici :

http://tartie.over-blog.com/pages/Patologie-2122641.html

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.