Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 07:42

(entendu sur france info)

 

Il n'est pas trop tard pour Bayrou !

 

Les journalistes guettent ce matin avec impatience

ce que va dire François Bayrou

qui attendait le débat pour se prononcer

en vue du second tour de l'élection présidentielle.

 

Malgré son score en dessous de 10%,

le centriste reste "très courtisé" par les deux candidats.

bayrou-parle.jpg

 

 

 

 

 

 

- ça y est, j'ai choisi : le programme qui me convient le mieux, c'est celui de Ségolène Royal !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by tartie - dans humour
commenter cet article

commentaires

Oribou 03/05/2012 17:15


DSK aurait dit: "pour qui vos tétons"...


 pardon, elle est trop nulle celle là!!!

MSEI 03/05/2012 11:39


De Bayrou à Beyrouth il y a peu...*


OK C'est nul!

Pangloss 03/05/2012 10:25


Il va dire pour qui il va voter: ça fait une voix.
Quant à ses électeurs ... ils feront ce qu'ils voudront.
Pas de quoi en faire un fromage.

Nom : Tartie

  • : tartie en pâte à modeler cartoon humour
  • tartie en pâte à modeler cartoon humour
  • : cartoons humour et blagues en pate a modeler actualite politique sportive pipole patois local art
  • Contact

Tartie est en galerie place des Vosges

(Je sais, vous n'allez pas me croire)

Mon travail de terre cuite et mes dessins sont exposés

Chez Déborah Chock,

au n°20 de la place des Vosges, à Paris

Cliquez sur les liens en rouge pour voir

Un portait de mes galeristes

Mes sculptures humoristiques

Mes dessins et portraits

Pub illicite, éh !!!

Merci de cliquer ici letempsdescourges.conn

et de laisser le lien ouvert au moins 1 minute

afin que je touche les 79 centimes de rémunération

de mon blog, j'en ferai autant sur le vôtre,

promis !

 

parodie de publicite sur overblog

BONJOUR !!!

Bonjour !

Vous venez d'entrer

sur un blog 100% en pâte à modeler.

Pour savoir qui je suis,

cliquez ici :

http://tartie.over-blog.com/pages/Patologie-2122641.html

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.