Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 09:59

(entendu sur france info et aux gg sur rmc)

 

Depuis hier, le twitt de Valérie Trierweiler à Olivier Falorni

n'en finit pas d'alimenter les info

 

On revient avec luxe de détails de la scène du baiser

au soir de l'élection présidentielle

 

et on augure que la jalousie de la première nana de France

avec l'ex du président 

va lui compliquer le quinquennat 

 

mitterrand-conseille-hollande.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by tartie - dans humour
commenter cet article

commentaires

cafardages 16/06/2012 09:10


super, on tweete !

Pangloss 15/06/2012 13:18


Dommage qu'on n'ait pas inventé tweeter sous Tonton. On a perdu de bonnes occasions de rigoler.

Msei 13/06/2012 15:03


Bien vu! et super patologie de M.Mitterrand.

Jj 13/06/2012 12:55


D'ici qu'on lui trouve un fils caché d'une troisième !!!

Oribou 13/06/2012 12:45


 Elle est pas "partagiste" Valérie;  c'est pas comme cela qu'on dit ???????

Nom : Tartie

  • : tartie en pâte à modeler cartoon humour
  • tartie en pâte à modeler cartoon humour
  • : cartoons humour et blagues en pate a modeler actualite politique sportive pipole patois local art
  • Contact

Tartie est en galerie place des Vosges

(Je sais, vous n'allez pas me croire)

Mon travail de terre cuite et mes dessins sont exposés

Chez Déborah Chock,

au n°20 de la place des Vosges, à Paris

Cliquez sur les liens en rouge pour voir

Un portait de mes galeristes

Mes sculptures humoristiques

Mes dessins et portraits

Pub illicite, éh !!!

Merci de cliquer ici letempsdescourges.conn

et de laisser le lien ouvert au moins 1 minute

afin que je touche les 79 centimes de rémunération

de mon blog, j'en ferai autant sur le vôtre,

promis !

 

parodie de publicite sur overblog

BONJOUR !!!

Bonjour !

Vous venez d'entrer

sur un blog 100% en pâte à modeler.

Pour savoir qui je suis,

cliquez ici :

http://tartie.over-blog.com/pages/Patologie-2122641.html

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.