Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 12:00

(entendu sur france info)

 

 

La fondation de France rend un rapport alarmant sur les solitudes :

 

l'isolement serait en augmentation chez les jeunes

mais aussi chez les retraités.

 

Mis dehors par leur femme,

les hommes âgés se retrouvent dans une situation d'autant plus difficile

qu'ils ne savent faire ni la cuisine, ni le ménage,

ni s'occuper des problèmes administratifs.

 

femme de ménage

 

 

 

 

 

 

 

- Et après, on se demande pourquoi on les fout dehors !

Partager cet article

Repost 0
Published by tartie - dans humour
commenter cet article

commentaires

Msei 02/07/2012 18:06


Tartie en tant que pathologue tu devrais savoir que les hommes sont bonne pâte quand même...

Géhèm 27/06/2012 14:07


CQFD ! 

Pangloss 27/06/2012 08:18


Il vaut mieux être seul que mal accompagné.

Oribou 25/06/2012 16:41


Ce ne sont que des statistiques


Y a aussi des hommes qui ne se tournent pas les pouces à la maison...MDR

Nom : Tartie

  • : tartie en pâte à modeler cartoon humour
  • tartie en pâte à modeler cartoon humour
  • : cartoons humour et blagues en pate a modeler actualite politique sportive pipole patois local art
  • Contact

Tartie est en galerie place des Vosges

(Je sais, vous n'allez pas me croire)

Mon travail de terre cuite et mes dessins sont exposés

Chez Déborah Chock,

au n°20 de la place des Vosges, à Paris

Cliquez sur les liens en rouge pour voir

Un portait de mes galeristes

Mes sculptures humoristiques

Mes dessins et portraits

Pub illicite, éh !!!

Merci de cliquer ici letempsdescourges.conn

et de laisser le lien ouvert au moins 1 minute

afin que je touche les 79 centimes de rémunération

de mon blog, j'en ferai autant sur le vôtre,

promis !

 

parodie de publicite sur overblog

BONJOUR !!!

Bonjour !

Vous venez d'entrer

sur un blog 100% en pâte à modeler.

Pour savoir qui je suis,

cliquez ici :

http://tartie.over-blog.com/pages/Patologie-2122641.html

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.